J’ai eu l’honneur d’être interviewé par le magazine Advanced Photoshop®, référence mondiale pour tout les designers professionnels travaillant sur Photoshop, j’y parle de mon processus, de ce qui m’inspire et de ma passion pour le sport.
I’ve had the honor to be interviewed for the magazine Advanced Photoshop®, I talk about my process, what inspire me and my passion for sport.

 

Advanced Photoshop® is the essential resource for creative professionals wanting to master high-end, commercial Photoshop skills. Focusing on cutting-edge trends and created by industry professionals, this trusted brand delivers world-leading step-by-step techniques in photomanipulation, photo-editing, typography, graphics, new media and digital-painting. With a reach of more than 380,000 people.

 

 

HOW WOULD YOU DESCRIBE YOUR STYLE ?

I guess my style is somewhere between the cinema poster design and the stylised sports poster, it really depends on the project. I try to put a story (regarding the culture of the team, city [or] personality of the player) in my visuals, but I always try to incorporate new things in my workflow like illustration or painting so it’s always evolving. I’ve never been a fan of doing the same style over and over again, I get bored pretty quickly!

Je pense que mon style se situe entre le style poster poster cinéma et le style plus classique des visuels sportifs, cela dépend vraiment du projet. J’essaie toujours de raconter une histoire avec des visuels en rapport avec la culture de l’équipe, de la ville ou de la personnalité du joueur. Je tente d’incorporer de nouvelles choses dans mon processus comme l’illustration ou la peinture digitale, donc mon style et en constante évolution. Je n’ai jamais été un fan de faire toujours le même style, j’ai toujours tendance à vouloir essayer de nouvelles choses.

 

WHEN AND WHY DID YOU FIRST START USING PHOTOSHOP ?

I started selflearning Photoshop in 2012. I’ve always been amazed by the works of designers at specialised NBA graphics websites like Basketevolution, West Coast Remix or Posterize. So that’s what pushed me to try Photoshop, I wanted to see if I could do what they do, but I quickly understood that it wouldn’t be an easy road to get to their level. I joined the team of designers at the French forum Basketevolution -in 2013-, which really helped me develop into the designer that I am today.

J’ai commencé à utiliser Photoshop en autodidacte en 2012. J’ai toujours été impressionné par les artistes qui se spécialisaient dans la création de wallpapers NBA comme les équipes de Basketevolution, West Coast Remix ou encore Posterize. C’est principalement cela qui m’a poussé à essayer Photoshop, j’avais juste envie de faire comme les artistes qui me faisaient rêver, mais j’ai rapidement compris que le chemin pour arriver à leurs niveau serai compliqué ! J’ai rejoint en 2013 l’équipe de designers du forum Basketevolution, ce qui m’a vraiment aider à progresser et devenir le designer que je suis aujourd’hui.

 

Gobert_Jazz_3333

 

DO YOU USE ANY OTHER SOFTWARE, AND HOW DOES THAT CONNECT WITH WHAT YOU DO IN PHOTOSHOP ?

In general, I use the software [that] will be the easiest and fastest way to get the results I want. Work smarter, not harder! If I want to customise a typeface or create a pattern for a visual I would do the work in Illustrator, then I will use Photoshop for cutting out people or colour-correcting images. I also work in the compositing software Nuke, which is kind of the Photoshop of motion graphics. You can make your matte painting in Photoshop and then import the layers in Nuke and animate them in it. I also do some work in Modo and Maya and that’s an area where I would like to progress to be able to really take my visuals to the next level.

En général j’utilise le logiciel qui me permettra  d’arriver le plus rapidement au résultat que je souhaite. Work smarter, not harder ! Si je veux modifier une typographie ou créer un logo je ferais le travail sur Illustrator, et par exemple ensuite détourer la personne et faire les corrections de lumières sur Photoshop. Je travail aussi sur le logiciel de post-production Nuke, qui est en quelque sorte le Photoshop pour la vidéo. Dans ce contexte on peut créer un matte painting sur Photoshop et ensuite importer les calques pour les animer dans Nuke. Je travail aussi un peu sur des logiciels 3D comme Maya ou Modo, c’est un domaine ou j’aimerais vraiment progresser pour pouvoir intégrer des éléments 3D à mes visuels.

 

HAVE YOU ALWAYS LOVED SPORT AND IS THAT WHY YOUR WORK IS FOCUSED ON IT ?

I’ve always been passionate about sport, when I was young I loved rally cars, then I started following my home football team, I also watch a ton of basketball and -american- football, so when I discovered Photoshop, the first thing I wanted to do [was] visuals about my favourite team or players. And after [that] I just tried to perfect my craft so I kept doing sports visuals. I’m learning [about] other aspects of graphic design like typography, brand identity, composition [and] layout.

J’ai toujours été passionné par le sport, dans ma jeunesse je suivais beaucoup le sport automobile, puis j’ai commencé à suivre l’AS Nancy Lorraine, je suis aussi fan de basket et de football américain. Donc naturellement lorsque j’ai commencé à utiliser Photoshop la première chose que je voulais faire étais de faire des visuels de mes équipes et joueurs favoris. Après cela j’ai essayé de progresser donc j’ai continué à faire des visuels sportifs. Par la suite j’ai appris d’autres aspects du design graphique comme la typographie, l’identité visuelle, la composition ou la mise en page.

 

Park2

 

WHOSE WORK INSPIRES YOU ?

When I started I was really inspired by the work of other masters of sports design like Caro Blanchet, Tyson Beck or Ishaan Mishra, now I’m less inspired by the work of sports designers. I guess that when you attain a certain level of skills you’re are not easily impressed by the work of your peers. Today I get more inspired by illustrators like Alexis Marcou, Orlando Arocena, Ivan Belikov, or great agencies like Ars Thanea [and] ICON Advertising. But my main source of inspiration is sport, I’ve always admired the effort made by players to win for their team, for the city, for the fans. You can’t find that bond anywhere else.

Quand j’ai commencé j’étais vraiment inspiré par le travail des grands designers sportif comme Caro Blanchet, Tyson Beck ou Ishaan Mishra, mais je suis moins inspiré par le travail de ces designers aujourd’hui. J’ai plus de mal à être impressionné  par le travail de designers sportif, probablement parce que je passe beaucoup de temps à étudier ce domaine. Je suis plus inspiré par des illustrateurs comme Alexis Marcou, Orlando Arocena, Ivan Belikov (entre autre) ou des agences qui font des réalisations incroyables comme Ars Thanea et ICON Advertising. Mais ma principale source d’inspiration reste le sport, j’ai toujours admiré les sacrifices et efforts que réalisent les athlètes pour gagner pour leurs coéquipiers, leurs villes et leurs fans. On trouve ce genre de communion nulle part ailleurs.

 

WHAT ABOUT GRAPHIC DESIGN DO YOU FIND MOST EXCITING ?

Well I guess the most exciting thing in graphic design is the emotional response that you can get from other people, that’s always a great feeling when you see other people excited by your work. As for the most challenging part, it’s not to give up when you start learning graphic design, it’s not easy, it takes time to get good at Photoshop just like anything else, you have a lot of setbacks and the key is to just keep going forward, try over and over again and one day you look up and you’re doing as good a work as anybody else. For me I’ve started doing decent work after one year spent in Photoshop. There is no shortcut for great work, but you will make it if you put the hours in.

Je pense que la meilleure chose dans le design graphique sont les réactions des personnes pour votre travail, c’est toujours gratifiant de voir votre travail apprécié. Quand à la partie la plus compliqué, je dirais que c’est de ne pas laisser tombé quand on commence à apprendre Photoshop (ou d’autres logiciels), ce n’est pas facile, on ne se réveil pas un jour Photoshop master, cela prend du temps comme pour tout métier, il y a beaucoup de frustration (surtout quand on apprend seul !) mais la clé est de continuer à travailler, de ne pas abandonner malgré les échecs, et après quelques -milliers- heures vous vous rendrez compte que vous n’avez rien à envier à ceux que vous considérez comme des experts. Pour moi il m’a fallu 1 an d’apprentissage de Photoshop pour commencer à faire du travail acceptable. Il n’y a pas de raccourcis pour la réussite, mais vous pouvez le faire si vous vous investissez à fond dans votre objectif.

You can buy the magazine here.

 

 

Button Envie